Chapitre 1 : L'antidote

Verrouillé
Saimone
Administrateur
Administrateur
Messages : 245
Enregistré le : 12 janv. 2019 12:39

Chapitre 1 : L'antidote

Message par Saimone » 16 mai 2019 20:53

Au préalable de la lecture de ce récit, il est important de bien lire le prologue/background RP serveur :
viewforum.php?f=51 . En voici sa synthèse :

Pendant la guerre froide, des expériences sur le génome humain ont lieu sous les installations militaires de Tisy. Certains prisonniers ayant accepté de devenir des cobayes contre réduction de peine furent relâchés après avoir terminé leur condamnation.

Début 2018, un sujet d’expérience était parvenu à s’échapper. LE sujet d’expérience, le patient zéro. Afin de prévenir toute fuite médiatique, le gouvernement décida de stopper les expériences et de détruire toute trace du laboratoire.
Mais peu de temps après, certains anciens sujets développèrent des symptômes très étranges et incontrôlables. La situation devenait mondiale car les effets étaient transmissibles. Le gouvernement tenta de contenir le foyer de l’épidémie en larguant des bombes nucléaires autour de Chernarus, créant un No Man’s Land radioactif sur des dizaines de kilomètres.

Ce fut une pandémie fulgurante et sans précédent... Tout s’écroulait. Tous les piliers qui maintenaient notre monde avaient désormais disparu. Début 2019, Les rares survivants de l’infection se terrent ou se regroupent, désormais sans repères. Bienvenue en Chernarus, le lieu où tout a commencé.[/b][/color]

L’histoire racontée ci-dessous relate tous les grands évènements qui ont marqué l’histoire du serveur lors de son premier chapitre.

Quelques semaines après le début de l’infection, un mystérieux événement allait se dérouler dans les environs de Severograd, le 15 février 2019...

Un peu avant cette date, un message radio fut diffusé sur toutes les ondes de Chernarus, par une personne inconnue. Le passage d’un hélicoptère et l’importance de ses passagers y était alors évoqués…

«Krrrrsssssssh…..Appel….survivants...Cherna...kkkrrrsh…hélico...transport Severograd..krrrsh...15...février...21h15….krrrrshhh…..hommes...jaune…..krrrrsh….Importants...krrrrsh...escort...lour..armée...Abattez hélico...sauvez les...combinaisons..tuez l’escor… »

Certains survivants de la région répondirent à l’appel. Avec une certaine méfiance et malgré les risques, ils réussirent à abattre cet hélicoptère.
Mais cet évènement ne s’arrêtait pas là. Des passagers avaient survécu. Certains d’entre eux étaient vêtus d’un uniforme noir, d’un masque à gaz et d’un armement lourd.
Des échanges de tirs éclatèrent alors. Certains survivants y perdit la vie, bercés par l’illusion d’une possible porte de sortie à cet enfer qu’était devenu Chernarus.

Les hommes en uniforme finiront malgré tout abattus par les survivants chernares.
Un survivant au crash fut alors intercepté par certains d’entre eux : Vêtu d’une combinaison hazmat jaune, il se présenta comme un civil, un scientifique.

Ce soir là, les valeureux survivants ayant parvenu à l’intercepter obtiendront davantage d’informations que leurs compagnons d’infortune :

Ce scientifique, nommé Isaak Sokolov, leur expliqua la situation. Il était prévu qu’il soit escorté en dehors de Chernarus par des mercenaires embauchés pour le sauver. L’hélicoptère abattu et son escorte décédée, il était désormais laissé seul face à lui même.
Il convint d’un accord avec les survivants l’ayant sauvé : Ces survivants réunis par leur propre histoire et sous un nom étrange, les LBG, choisirent de lui faire confiance et de l’escorter au nord de Chernarus, au bord du No Man’s Land.

Il leur expliqua alors : les mercenaires l’ayant escorté portaient la bannière de “l’escouade Alpha” et du “DX Lab”. Ils étaient embauchés par ce qui restait du gouvernement Russe pour tenter de secourir tous les scientifiques responsables du démarrage de l’infection au DX Lab, le laboratoire de Tisy. L’objectif du gouvernement Russe étant de les réunir afin de profiter de leurs connaissances pour tenter de trouver un remède à l’infection. Il restait peu de moyens au gouvernement, mais encore suffisamment pour envoyer des hélicoptères dans la région et mesurer la quantité de radioactivité du No Man’s Land pour les faire voler jusque Chernarus.

Isaak Sokolov proposa alors aux LBG de contacter le gouvernement Russe pour suggérer à l’escouade Alpha de collaborer avec eux, afin de mener à bien leur mission.
Il lui restait encore à parcourir, à pieds, plusieurs kilomètres dans le No Man’s Land, en espérant qu’un autre hélicoptère serait envoyé à sa recherche et qu’il ne périrait pas dans les ondes radioactives. Il pris alors une boussole de l’un des survivants LBG et démarra son périple.

Les survivants LBG terminaient cette journée avec la possibilité de convenir d’un accord avec les mercenaires de l’Escouade Alpha.

Entre le 15 février et le 5 mars 2019… les rumeurs se répandaient en Chernarus. Quelle était la raison de ce passage d’hélicoptère au dessus de Severograd ? Qui étaient ces occupants ? Où est-ce que l’homme en combinaison jaune avait-il pu partir ? Avec l’aide de qui ?

Quelques jours après le 15 février, deux membres de l’escouade Alpha contactèrent les LBG. D’après leurs dires, ces mercenaires détenaient des moyens techniques et une véritable force de frappe militaire. Il semblait qu’un satellite avait pu être maintenu en état de fonctionnement par les restes du gouvernement Russe. Avec les réserves en armes et véhicules possédés par le gouvernement, l’escouade pouvait se permettre de nombreuses exactions. Pour autant, il n’étaient eux-mêmes que peu nombreux et avaient besoin de complices en Chernarus.
Ainsi, en ce jour sombre, ils se présentaient alors au camp des LBG pour leur proposer un test duquel dépendrait leur collaboration. Une condition principale: être prêt à tout pour arriver à leurs fins et mener à bien la mission, et ceci sans pitié.

Véhiculés, un petit groupe de LBG accompagné de deux mercenaires : Prokhor Kataiev et Serguei Sparov, se dirigea vers le camp d’un autre groupe de survivants Chernares. Prénommés la Rescue team, ils furent ce jour les victimes d’une exaction peu louable. Les LBG étaient chargé de pénétrer leur camp par tous les moyens et d’emprisonner ses occupants.

La mission fut remplie, à la suite de laquelle les mercenaires se présentèrent à eux pour leur expliquer la situation. Deux membres de ce clan présents dans leur camp allaient devenir les victimes d’un test des LBG et les porteurs d’un message : L’escouade Alpha était désormais établie en Chernarus et comptait bien mettre tout en oeuvre pour arriver à ses fins.

Prénommé Amza, un survivant du clan Rescue fut victime d’une exécution à la batte cloutée, orchestrée par les mercenaires et mise à bien par le chef des LBG. Son ami, témoin de cette exécution, Mpietrus, le vit également se faire découper les membres. Il devint le porteur du message de l’escouade Alpha et fut épargné dans cet objectif.

Il transmettra par la suite un message radio... viewtopic.php?f=38&t=146

Cet événement fit rapidement du bruit, et la réputation des LBG s’étendit sur tout Chernarus.

Mais les survivants Chernares allaient vite se rendre compte qu’ils n’étaient pas seuls face à cette menace…
Un homme étrange, vêtu d’un costume et de lunettes noires fit son apparition dans la région. Il se présenta à chacun des groupes de survivants de Chernarus. Étonnement, cet homme faisait preuve d’une grande imprudence : il se présentait seul et sans soutien, et surtout désarmé face à des groupes supérieurs en nombre. Son argument principal ? Sa volonté d’aider les malheureux survivants à l’infection. Il rencontra tous les groupes de la région, hormis les LBG. Il était en effet déjà au courant de ce qu’il s’était passé avec le groupe Rescue…

Vladimir Lesskov, tel était son nom. Il se présentait alors comme un membre d’une organisation se prénommant “Le Nouvel Ordre Mondial”. Très étrangement et sans donner beaucoup plus de détails sur les raisons de cette situation, cette organisation avait anticipé l’infection, et s’appuyait désormais sur un réseau de “représentants” agissant sur le continent Européen et sur une partie du continent Asiatique. Elle détenait des moyens technologiques et des moyens de communication, mais peu d’armement ou de force de frappe physique.
Vladimir proposait donc son aide aux survivants de Chernarus à travers un soutien en matière d’interception de communication ou de localisation grâce à un satellite, comme le gouvernement russe, qui avait pu être maintenu en état de marche par son organisation.

Il demanda aux survivants de lui faire confiance car la situation était grave : L’Escouade Alpha, menée par les vestiges du gouvernement Russe en Chernarus avait au delà de sa démarche peu louable et des objectifs de sa mission, la possibilité de nuire directement aux survivants Chernares.
Grâce à de puissants moyens de communication disposés dans les cercles de pouvoirs ayant pu subsister à la suite de l’infection, Le Nouvel Ordre Mondial parvenait à glaner des informations importantes lui permettant d’aider les survivants. En effet, le gouvernement Russe ne disposait pas des moyens techniques lui permettant de développer un antidote à l’infection à grande échelle, si tant est que les scientifiques parvenaient à être extraits de Chernarus et qu’ils arrivaient à trouver un remède.
Il avait donc pour objectif de réanimer prioritairement les personnes qui l’intéressaient : Anciens oligarques, personnalités importantes, médecins reconnus… Mais pas de répandre cet antidote. Dans quel but ? Afin de reconstituer une société et prendre le pas sur ce qu’il restait des autres pays ?

Ainsi, si les mercenaires et les LBG parvenaient à leurs fins, les survivants Chernares deviendraient des témoins compromettants à cette histoire, si tant est qu’une société organisée allait pouvoir être reconstruite, un jour.

Les messages de Vladimir Lesskov furent réceptionnés de différentes manières par les survivants de Chernarus : Certains clans comme les LAG ou ATZ oeuvrant la plupart du temps pour leur propre intérêt en tant que mercenaires, ou les Ermites, très amicaux, furent particulièrement attentifs à ses dires, quand d’autres étaient très sceptiques et méfiants à son égard : Les rescapés d’Altis arrivés dans cette période en Chernarus et plus

particulièrement les Rescue qui avaient subi de plein fouet les exactions de l’escouade Alpha et des LBG peu de temps auparavant.
Les Spetznatz et les Ante Mortem se faisaient quant à eux plus discrets, animés par des objectifs encore différents.

Pour autant, les messages étaient passés et les groupuscules ayant chacun des objectifs différents auraient bientôt des nouvelles de Vladimir. Mais d’ailleurs, quel était l’intérêt de Vladimir et de son organisation de prendre tous ces risques ? Il n’avait étrangement pas abordé ce sujet, il l’avait d’ailleurs plutôt évité...

Le 5 mars 2019… Un nouveau message radio est diffusé sur toutes les ondes de Chernarus :

« Krrrrrrssssshhhhh.... A tous les survivants indé...pendants de Chern... Message....hau...importance..N..O..M..dial..Vous transm...ttre message... Rdv..Mardi..5 mars...21h.10.Green..Mountain...Pied...Antenne...N’ayez...pas pe...r...Milice...armée....pour...vous..protéger. De ce mess...vie....en..dépend. »

L’objectif de ce message radio était simple. Vladimir Lesskov tentait de réunir les survivants Chernares non rattachés à un groupe, afin de leur communiquer, en face à face, les messages qu’il avait diffusé auprès des groupes de survivants. Grâce à ses moyens technologiques, il mena les survivants Chernares sur une fausse piste, le rendez-vous se trouvant en vérité à Pulkovo.

Il contacta directement les survivants indépendants se trouvant autour de la Green Mountain au moment du rendez-vous pour les en informer. Malgré cela, les LBG semblaient avoir été envoyés sur zone par l’escouade Alpha, suspectant qu’il se tramait quelque chose d’important.
Les informations exactes du nouveau lieu de rencontre leurs leur furent transmises, et ils suivirent des survivants jusque dans la grange de Pulkovo. Dans cette grange, et bien conscient des risques, Vladimir Lesskov n’était cette fois pas venu seul.

Il avait fait appel au groupuscule LAG ainsi qu’aux ATZ tous deux déclarés comme mercenaires afin d’obtenir un soutien tactique lors de cette rencontre, en cas d’imprévu. Il ne le savait pas encore, mais sans le soutien de ses mercenaires, ce jour aurait pu être son dernier… En effet, les LBG avaient rusé : ils détenaient des sympathisants présents dans la grange de Pulkovo au moment de la rencontre. N’ayant pas du tout anticipé cette possibilité, ni le fait qu’en réalité le chef des LBG se trouvait en face de lui, Vlad Lesskov expliqua la gravité de la situation aux survivants de chernarus : Les rôdeurs n’étaient désormais plus la seule menace.

Très rapidement, des tirs furent entendus aux abords de la grange, les survivants affluaient sur Pulkovo et les LAG et ATZ commencèrent leur mission : ils abattaient n’importe quel survivant non convié au rendez-vous. Grâce à trois véhicules ramenés sur place par Vladimir, lui et les survivants présents au rdv durent s’échapper sous les feux ennemis. Il du même utiliser son arme puisque certains de ses mercenaires tombaient sous les balles.

Miraculeusement sorti de la ville en ADA 4x4, Vladimir et les trois passagers de son véhicule s’arrêtèrent près de Pogorevka.

Mais la situation fut alors totalement retournée… Face à trois survivants, l’un d’entre eux pris un tazer et immobilisa Vladimir. Il compris alors, ces survivants collaboraient avec les LBG et avaient pour mission de le kidnapper pour les aider à le livrer à l’escouade Alpha. Le troisième survivant n’était quant à lui que victime de la situation et fut chassé par les deux autres. Vlad Lesskov n’eut jamais l’occasion de le retrouver ni d’obtenir son nom… Peut être connaissait-il malgré tout l’identité de ses ravisseurs ?

A ce moment, le seul espoir de Vladimir résidait en ses mercenaires et la balise GPS qu’il détenait sur lui. Ses moyens de communication lui ayant été retirés, ses deux kidnappeurs tentèrent de le faire monter dans le 4x4 et de le mener ailleurs. C’est à ce moment, à 10 secondes près, que deux membres du groupuscule LAG parvinrent à intervenir, abattre l’un d’entre eux, et Vladimir profita de la panique et des infectés arrivant sur les lieux pour se délier, courir dans le sens opposé et s’échapper. Après avoir abattu ses deux sauveurs, le dernier ravisseur en vie ne pu suivre Vladimir qui parvint à s’échapper et à continuer sa mission…

En prévision du 18 mars 2019, aucune communication générale ne fut faite sur les ondes. Et pourtant, les survivants Chernares convergeaient vers une zone proche du no man’s Land, dans le sud ouest de la région. Vladimir Lesskov avait émis un message auprès de ses contacts. Une première extraction de scientifique était prévue par l’escouade Alpha.

Tous postés sur place eurent le bon sens de privilégier la discussion afin d’identifier les autres survivants et de suivre chacun leurs propres objectifs.

Pendant ce temps, une escouade de LBG se rapprocha de la zone, accompagnant un scientifique ainsi qu’un homme en uniforme, membre de l’escouade Alpha. Serguei Sparov, acolyte de Prokhor Kataiev lors de l’exécution d’Amza du clan Rescue était parmis eux. Vers 21h30, probablement informé par d’autres LBG embusqués sur le lieu de l’extraction, Serguei passa un message radio dans la zone :

“Tango à buisson, message reçu. La fréquence radio doit donc être compromise. Encore cet enfoiré de Vladimir ??? Mais qui est ce gars et pourquoi il vient foutre son nez dans nos affaires ? A toutes les personnes branchées sur ce canal qui entendent actuellement ma voix. Je suis Serguei Sparov, membre de l’escouade Alpha et accompagné par des survivants de Chernarus. Nous avons pour mission d’extraire une personne importante de la zone. Je ne sais pas ce que ce Vladimir vous a raconté, mais vous feriez peut être bien de vous mêler de vos affaires. Pensez vous que ce que l’on vous a dit soit vrai ? Méfiez vous. Vous avez 10 min pour sortir de la zone. Dans 10 min, nous lançons l’assaut sur la zone et toute personne en travers de notre chemin recevra une pluie de balles. Faites attention, nous avons déjà du monde sur place. Dépêchez vous, il reste 9 minutes...Serguei Sparov terminé, et, Adieu !”

La suite fut simple. Les 40 protagonistes dans la zone se frottèrent l’un à l’autre, dans une désorganisation des plus totales. Les membres LBG sur place subirent beaucoup de pertes mais parvinrent malgré tout à extraire le scientifique vers le No Man’s Land grâce à un plan astucieux. Les Rescapés d’Altis en firent d’ailleurs les frais, croyant l’avoir capturé alors qu’il s’agissait d’une diversion et d’un complice du clan LBG.

Le second pion était placé, l’Escouade Alpha, une fois de plus à travers les LBG, avait gagné cette bataille. Le second scientifique était extrait.

Le 2 avril 2019… La bien connue prison de Chernarus, jadis hôte des survivants du clan AM, allait devenir le lieu d’un nouveau coup de maître de la part des LBG, cette fois aidés par des survivants locaux de la région, semble t-il également menés sur place par l’escouade Alpha.


Un nouveau scientifique retrouvé en Chernarus allait être extrait de la prison. Mais comme d’habitude, les communications de l’escouade Alpha vers Moscou avait de nouveau été interceptées par Vladimir qui les transmis sur toutes les ondes de ses contacts.

Cette fois parés à cette situation, les LBG anticipèrent toute éventualité. Le défi était de taille, il fallait pouvoir faire face aux dizaines de survivants se trouvant en face du pont d’Alcatraz et extraire le scientifique vers le no man’s land à l’ouest. Une fois de plus grâce à de nombreux subterfuges : changement d’uniforme afin d’être plus discret, nage forcée sous toute la longueur du pont et récupération par une jeep, soutien et distraction de l’ennemi en attirant son regard sur le pont, soutien d’autres survivants sur terre… les LBG menèrent à bien leur mission.

Les Chernares se trouvant dans la montagne et dans la zone s’entretuèrent tout autant qu’ils empêchèrent les LBG de passer. L’extraction périlleuse se transforma en une véritable promenade de santé, et ce malgré les alliances en amont. Le choix d’une couleur de brassard commune à des survivants moins bien intentionnés ainsi que la mauvaise communication et le tir ami ayant fait davantage de victimes que les LBG eux même.

Finalement, ce soir là, la plus grande menace des LBG avait résidé en leur soutien à terre qui ne s’avéra pas des plus...digne de confiance. Le troisième scientifique rejoignait la Russie....

S’en suivi une vingtaine de journées de calme en Chernarus. L’escouade Alpha et les LBG se faisaient discret. Un étrange trio de survivants localisés dans l’est et apparu plus tard après l’infection et les conflits entre Chernares était le seul à comprendre ce qui se tramait. Vénérant un étrange Dieu qu’ils nommaient “Le Grand Serveur”, les membres de l’ordre des rédempteurs avaient compris que leur Dieu se vengeait des méfaits des survivants de la région. Il leur faisait subir les mauvais effets d’un divin évènement nommé “La Grande Mise à Jour”. Et ceci jusqu’aux alentours du 24 avril 2019…

Dans une étrange période hivernale, un vaste camp de l’escouade Alpha ainsi qu’une piste d’atterrissage improvisée dans le nord ouest de Chernarus, vers Tisy, allait être le théâtre d’une bataille difficile.

Avertis par Vladimir Lesskov, les survivants locaux étaient au courant de l’arrivée nocturne d’un avion de ravitaillement de l’escouade Alpha en Chernarus. Lesskov les avait contactés en espérant pouvoir profiter de cette information pour les affaiblir à travers les survivants qui, s’ils réussissaient, pourraient s’emparer du matériel et tuer une partie des protagonistes de l’escouade Alpha.

La fin de la nuit vint avec un bain de sang. Et, une fois de plus, les LBG et les membres de l’escouade Alpha parvinrent à remporter la partie.
Malgré l’attaque surprise et la quantité de pertes essuyées, c’était une fois de plus un coup dans l’eau pour Vladimir Lesskov et les survivants Chernares.

Le 7 mai 2019… Deux semaines après la nuit de combats aux alentours de Tisy, un bien étrange évènement avait été planifié. Le trio des adorateurs du “Grand Serveur”, avait en effet convié tous les survivants de la région à un évènement bien particulier :

« Mes biens chers Frères,
Contemplez la magnificence de ces lieux, chef d’œuvre du Grand Architecte de l’Ordre des Rédempteurs. Voyez, explorez, et soyez rassurés. Les Rédempteurs sont là pour vous accompagner dans le Grand Saut de la Foi. En ces lieux nous vous accueillerons. En ces lieux nous vous nourrirons, le corps et l’esprit. Car le Verbe se fit Chair. Et la Chair Sacrée de tous les Innocents doit être nourrie, et la Chair Impie des Paiens doit être dévorée. Le Grand Serveur a, pour chacun de ses enfants chéris, un dessein Unique. Rassemblez vous, venez en paix et sans crainte. Les Signes ne trompent pas, le Mardi Saint approche. Le Septième Jour, le Grand Serveur admira son œuvre et se reposa. Il reste 6 jours. Soyez prêts. Guettez les Signes. »


Étonnement, beaucoup de survivants répondirent à l’appel. A croire qu’ils s’habituaient voire prenaient goût à la violence, peut être qu’il ne restait plus que ça après tout. Par l’intermédiaire de plusieurs messages radios sur toutes les ondes, les Chernares furent conviés à cet évènement, dans un lieu presque mystique, au nord de Svetlojarsk. Une colline sur laquelle est juchée une église en ruine.

Une vingtaine de survivants se rejoignirent dans ce qui restait de l’église, accueillis par les rédempteurs et leurs frères ayant semble t-il fait voeu de silence. Tout du moins c’est ce qu’ils pensaient… Les rédempteurs leur firent comprendre qu’ils ne conviaient personne pour un bain de sang, et que leur colline mystique était pleine de défis pour les braves qui souhaitaient s’y aventurer. En effet, elle abritait un dédale de couloirs et de reliques au bout duquel se trouvait une salle de culte.

La seule condition pour y rentrer et assister à la messe était de décharger son arme et ses chargeurs. Filtrés et fouillés par les curieux rédempteurs muets, le groupe s’engagea vers le coeur de la colline. Mais rapidement, cette situation ne semblait pas des plus claire. Les frères étaient armés, eux ! Une fois tous rentrés dans la salle de messe après que certains furent rattrapés par les gardes rédempteurs en essayant de dissimuler des chargeurs, la messe pu commencer.

Il s’agissait en vérité d’un sacrifice. Un scientifique avait été récupéré par les prêtres rédempteurs dans des circonstances bien particulières. Ils voulaient le soumettre au jugement des survivants, pensant qu’il s’agissait bien d’eux, les véritables responsables de l’infection.
Après beaucoup de débats quant à savoir si il était justifié de l’exécuter sur place, l’un des survivants sorti un tazer et le pointa. Les prêtres muets n’hésitèrent pas une seconde et exécutèrent le protagoniste. A ce moment, ils retrouvèrent bizarrement leur voix.
Il s’agissait du clan Ante Mortem, cachés sous un costume de rédempteur, qui avait lié un pacte avec eux pour les aider durant cette évènement.
Leur objectif véritable était en fait d’extraire un survivant de la zone. Ils se dévoilèrent et choisirent d’extraire Dzerteur, membre du clan Rescue, en opposition avec les AM depuis plusieurs semaines auparavant. Après avoir tiré au hasard dans la foule sans faire pour autant de victime, les AM minèrent leur sortie et disparurent de la zone…
Le groupe de survivants restants, aidés par les véritables rédempteurs parvint à s’extraire des sous sols en essuyant une perte, un malheureux qui avait déclenché une mine. Et, après plusieurs échanges de tirs à l’extérieur, la soirée se calma peu à peu. Les Ante Mortem, accompagnant Dzerteur, avaient disparu.

Le 22 mai 2019… Au navire échoué à Rify...

Vladimir Lesskov avait fait parvenir un message radio sur toutes les ondes :

"Krrrrshhh...Ici...Vladimir...Lesskov...Appel...tous...surviv...de...Cherna...Message...plus...haut...importance....tous...san..except...conviés...malgré...vos...oppositions...vous...devez...impérativem...entendre...ce...que..j'ai..à...ous...ire...L'heure...est...grave...Vous...LBG...qui..avez...une..responsabilité...sur..ce..qui...se...trame...aujourd'hui...vous...AM...poursuivis...par...de..nombreux...survivants...vous...êtes...aussi...concernés...par...ce...message...Rendezvous...Navire...Rify...21h15...mercred...prochain...Une...seule...conditi...rentrez..dans...navire....arme...dans...le...dos...Pour...le...nouve...ordre...mondial...Vlad...Lesskov....Terminé."

Protégé par un groupe de survivants, les RESCUE, aidés par leurs amis Ermites avaient accepté de veiller au bout déroulement de cette rencontre. En effet, les mercenaires de la région se faisaient rares et n’avaient pu être embauchés pour l’occasion.
Les survivants qui avaient répondu à l’appel ne le savaient pas encore, mais les messages que Vladimir avait à faire passer étaient sans précédent depuis le début de l’infection.

Les nouvelles étaient très mauvaises. Le gouvernement Russe était, d’après les informations de Vladimir, convaincu de pouvoir trouver un remède à l’infection, grâce aux scientifiques extraits par l’Escouade Alpha aidée des LBG. Ainsi,tous les survivants de la région devenaient les témoins gênants de l’opération Russe. La seconde phase de leur plan était lancée : éradiquer tous les survivants n’ayant pas collaboré ou ayant combattu les LBG et l’escouade depuis le début de l’infection. Dans les deux semaines à suivre, de nouveaux mercenaires de l’escouade arriveraient en Chernarus, et la région deviendrait une véritable zone de guerre.

Mais les survivants présents n’étaient au bout de leur peine. Vladimir Lesskov avait des révélations à faire afin de jouer carte sur table avant d’aller plus loin.

Depuis le début de toute cette histoire, il avait omis un élément : sa mission était d’aider les survivants certes, mais il n’avait jamais dit que les responsables de l’infection, capables donc, de l’avoir anticipée, étaient tout simplement les membres de son organisation, le Nouvel Ordre Mondial (LNOM). À travers une intervention dans les manipulations du laboratoire de Tisy, ils avaient implanté le virus en Chernarus, origine de la pandémie mondiale.

Les raisons qu’il évoquait étaient « simples » : Selon eux, notre Monde n’avançait plus dans le bon sens, il courait à sa perte : géopolitique, écologie, économie.. Tous ces sujets donnaient d’inquietants signaux de ce vers quoi nous nous dirigions. Composé par des puissants convaincus par cette idée, LNOM avait pu mettre à exécution ce projet. Très froidement, Vladimir Lesskov évoqua tout simplement le fait que la mission était réussie, le monde allait pouvoir repartir sur de nouvelles bases grâce à ceux qui avaient survécu, à condition qu’ils soient protégés.

À la suite de cette déclaration, la rencontre pris pour le moins une tournure inattendue ; bousculés, certains survivants réclamaient la mise à mort de Vladimir, d’autres le défendaient, lassés de voir la mort tout autour d’eux, lui préférant la sentence de porter ce fardeau toute sa vie.

À ce moment, un homme intervenu, tentant de convaincre l’assistance que l’escouade Alpha et ses objectifs étaient peut être finalement plus louables que ceux de Vladimir, en tant que responsable de l’infection. Son récit fut interrompu par un aspect, évoqué par Vladimir : il ne semblait pas savoir que les objectifs des Russes n’étaient pas de trouver un antidote pour soigner le plus grand nombre. Or, les survivants autres que les partisans de l’escouade Alpha étaient tous au courant de cet aspect de par les infos de Vladimir. Qui était cet homme ? Toujours est-il qu’il décida de sortir du navire, suivi par bon nombre d’autres survivants non formellement identifiés, qui prenaient son parti ou qui ne souhaitaient plus en entendre davantage.

Une partie des survivants resta, et décida de laisser la vie à Vladimir. L’un d’entre eux demanda quel était désormais son plan pour les aider. La réponse fut simple : « faites front, ensemble », et ce que Vladimir survive ou non. Deux individus en profitèrent pour se présenter, leurs visages étaient inconnus, ils se présentèrent malgré tout en tant que groupe de survivants, nommé la DEMS, et désormais possiblement amenés à participer à cette coalition.

S’en suivi un retour de ceux qui étaient sortis du navire. Ils demandaient la reddition de Vladimir, probablement au nom de l’escouade Alpha. Ce fut un bain de sang.
Et... après avoir décimé les survivants présents dans le navire, ces assaillants réussirent à abattre Vladimir Lesskov quand celui ci tentait le tout pour le tout de sauter du navire pour tomber dans la mer.

Ce jour sombre était marqué par deux éléments très important :

- Le décès de Vladimir Lesskov et donc la fin du soutien extérieur du Nouvel Ordre Mondial aux survivants de Chernarus, ou en tout cas plus à travers Vladimir.
- Les prémices de la constitution de deux coalitions de clans, opposés par leurs convictions, leur vision, ou tout simplement par l’histoire qu’ils avaient chacun vécu.

Fin du chapitre 1. Reprise du RP serveur et démarrage du chapitre 2 d’ici 1 semaine 1/2 2 semaines. L’histoire suit son cours donc le RP de vos personnages/clans respectifs continue.

Saimone
Administrateur
Administrateur
Messages : 245
Enregistré le : 12 janv. 2019 12:39

Re: Chapitre 1 : L'antidote

Message par Saimone » 22 mai 2019 22:14

Suite et fin du chapitre 1 ajoutée !

Saimone
Administrateur
Administrateur
Messages : 245
Enregistré le : 12 janv. 2019 12:39

Re: Chapitre 1 : L'antidote

Message par Saimone » 17 juin 2019 00:33

Ajout d’une synthèse du prologue en introduction.

Verrouillé